New Orleans, LA

©Adeline’s Jam – French Quarter

To celebrate the Holidays and one of my best friends’s 30th birthday I went with her to New Orleans between Christmas and New Year’s Day. It was an amazing experience and not only because I was reunited with Julie !

New Orleans is so different from any other place I have been in the US, the energy and the culture are really special.

We started our trip by actually going out of town to do a boat tour around the swamps. We chose the Honey Island Swamp tour that was a 45 mins drive from New Orleans. The main thing that made us chose this tour is that it was one of the only one which did not include feeding the alligators. Most of the other tours guarantee that you will see alligators because they actually bait them (it is only illegal to bait the alligators if you are hunting, if you let them live then it is not illegal). We ended up not seeing any alligators as they usually do not lay outside of water during the winter, it is too cold and there was no sun, but at least we did not disrupt too much the natural course of things.
The tour was nice, despite the rain, we were in a small boat with only 4 other persons and our guide. Julie and I sat in the front which was not such a great idea because when it rains and the boat goes full speed you end up… wet !
Our guide explained us a lot of things about the vegetation and wild life in the swamps, the different types of wet lands in the area and the way of life in these swamps, keeping the conversation light and fun.

For the first time ever as far as I am concerned, we booked « Experiences » on Air Bnb to discover the city with guides and with a theme. The first tour we took was a Jazz themed tour and it was awesome ! Our guide was a local, the only time he lived outside of New Orleans was after Katrina when he had to relocate outside of town for a few months. This tour was so much fun, full of anecdotes, and lots of facts about Jazz history in New Orleans. We walked from Louis Armstrong Park to Frenchmen Street, stopping by a Laundromat that used to be a recording studio and in which they kept a lot of pictures and decor to remember the recording years of this local. It was so weird being part of a guided tour amongst people folding their laundry !
When we arrived in Frenchmen Street we went to Favela Chic, one of the many jazz club in the area and stayed for a set. The atmosphere was so chill and it was such a nice experience. We then went to a second club (I can’t recall the name of it as I am writing this article unfortunately) on Frenchmen. Above this club was a small bar that our guide brought us to. Indeed, during the tour he told us that outside of being a tour guide in New Orleans he was also an artist and he mentioned he decorated a bar with two other artists. As we insisted we were curious about his work he finally showed us around. You can see in the pictures below this decor based on pop culture.

The second tour we did the next day at night was the Haunted tour. In a completely different style we again had a crazy, fun and interesting tour guide ! We walked all over the French quarter hearing about the stories of Pirates, Vampires, Ghosts and Voodoo. It was really interesting, there is so much history in this town and so much « traditions » around the stories told from generations to the next, like for example having a table set for the ghost of the restaurant Muriel’s so that the ghost is not offended for not being invited to the dinner party every night in order for him to behaved. Apparently you can pay extra to dine at the ghost’s table (that you have to share with him of course) !

You cannot write about New Orleans area history without mentioning slavery. We visited, outside of town, the Whitney Plantation, that is famous for being one of the plantation that focuses the most on the slaves lives on a plantation. This plantation is unusual in the area. The main house is not the most luxurious and big of the area, as the owners – a German family – did not actually live full time there but lived in the city. It used to be a sugar cane plantation so we learned a bit about the sugar cane harvest and transformation into sugar focusing on the life of the slaves working these fields and mills. The punishment, the danger of the work, the exhaustion… it is not like it was not something we were unaware of, but, in my opinion, it is always good to be remembered of what happened in the past, with tangible examples so we do not get used to the horror.

The rest of our stay in New Orleans took place between the French quarter, the City Park where come the night and to celebrate the Holidays the centenary oaks are illuminated, the Mississippi banks and the Art District, enjoying breakfast at Le Croissant d’Or, or Beignets at Café du monde or Café Beignet, enjoying the street art, the music that is heard everywhere, the sun that finally showed up, and the architecture.

And finally our trip ended with celebrating the New Year. On New Year’s eve there is a big parade with a lot of local and guest marching bands and floats. During the parade but also on Bourbon Street’s, people were throwing necklaces at us and the goal is to collect as many of them as possible, like at Mardi Gras ! I called them my « New Orleans bling ». On New Year’s Eve we went to Fritzel’s European Jazz Club that a friend recommended. We stayed for a set and really liked the vibe in that place. It is a very small venue with a warmth to it that I really enjoyed. We ended the day enjoying the countdown, the Fleur de Lys drop and the fireworks above the Mississippi River. This New Year’s night was a perfect ending to our festive holiday trip in Louisiana.

New Orleans, I was charmed and I really hope to see you again.


Pour célébrer les fêtes de fin d’année et le 30ème anniversaire d’une de mes meilleurs amies, j’ai passé la semaine entre Noël et le jour de l’An avec elle à la Nouvelle Orléans. Ca a été une expérience fantastique, et pas seulement car Julie et moi étions réunies !

La Nouvelle Orléans est tellement différente de tous les autres lieux que j’ai visité jusque là aux Etats Unis, l’énergie et la culture sont vraiment uniques.

Nous avons commencé notre séjour par quitter la ville pour aller faire un tour en bateau dans les bayous. Nous avons choisi le Honey Island Swamp tour à 45 min de la ville, que nous avons choisi car c’est une des rares excursions de ce type qui n’inclut pas de nourrir les alligators. La plupart des autres tours de ce type garantissent que nous pourrons voir des alligators car ils les appâtent (ce qui n’est illégal que dans le cadre de la chasse, si les alligators ne sont pas tués alors c’est parfaitement légal). Nous n’avons pas eu la chance de voir des alligators car ils ne sortent pas beaucoup de l’eau l’hiver comme il ne fait pas assez chaud, mais au moins nous n’avons pas trop perturbé le cours naturel des choses.
La visite a été super sympa malgré la pluie, nous étions dans un petit bateau avec uniquement 4 autres personnes et notre guide. Avec Julie nous nous sommes installées à l’avant du bateau ce qui s’est avéré ne pas être une merveilleuse idée: quand il pleut et que le bateau avance à pleine vitesse on fini… trempées !
Notre guide nous a expliqué plein de choses sur la végétation et la vie sauvage dans les bayous, les différents types de terrains dans ces zones humides et sur le mode de vie dans cette région, tout en gardant la conversation légère et drôle.

Pour la première fois en ce qui me concerne, nous avons réservé des « Expériences » sur Air Bnb pour découvrir la ville autrement sur des thèmes et à l’aide de guides locaux. La première visite guidée que nous avons faite était sur le thème du Jazz et c’était génial ! Notre guide était originaire de la Nouvelle Orléans, d’ailleurs le seul moment où il n’y a pas vécu était juste après Katrina quand il a été obligé de déménager pour quelques mois. Cette visite était tellement sympa, pleine d’anecdotes, et pleine d’informations sur l’histoire du Jazz à la Nouvelle Orléans. Nous avons marché du parc Louis Armstrong jusqu’à Frenchmen Street avec en particulier une étape dans une laverie qui était auparavant un studio d’enregistrement et dans lequel ont été conservé beaucoup de photos et d’objets liés au passé de ce lieu. C’était tellement bizarre de faire une visite guidée au milieu des gens qui pliaient leur linge !
Quand nous sommes arrivés sur Frenchmen Street, nous sommes allés dans un des nombres club de jazz de la rue, Favela Chic et y sommes restés pour voir un group joué pendant un set. L’ambiance était vraiment cool. Nous sommes ensuite allés dans un autre club (dont malheureusement je ne me rappelle plus du nom au moment où j’écris) dans la même rue. Au dessus de ce club se trouve un bar où notre guide nous a emmenés. En effet au cours de la conversation nous avons appris qu’en dehors des visites qu’il mène, notre guide était un artiste et il a mentionné l’un de ses plus récents projets pour lequel il a décoré un bar avec deux autres artistes. Comme nous avons insisté et étions curieux il nous a finalement fait visiter le lieu. Vous pouvez voir sur les photos ce décor peint, inspiré de la pop culture.

La deuxième visite guidée que nous avons faite était le lendemain au soir. Il s’agissait du tour « hanté ». Dans un style complètement différent de notre premier guide nous avons encore eu droit à un guide à la fois drôle, intéressant et complètement fou ! Nous avons parcouru tout le Vieux Carré en écoutant les histoires de Pirates, Vampires, Fantômes et Voodoo. Cette visite a vraiment été intéressante, il y a tellement d’histoire dans cette ville et tellement de « traditions » autour de ces histoires racontée de générations en générations, comme par exemple le fait que tous les soirs, dans le restaurant Muriel’s une table est dressée pour le fantôme qui hante les lieux, afin d’éviter que ce fantôme fasse des siennes car il est vexé de ne pas avoir été invité à diner. Apparemment, on peut aussi payer un extra pour pouvoir diner à la table du fantôme (table que vous devez partager avec lui bien sur !)

On ne peut pas parler de l’histoire de la Louisiane sans mentionner l’esclavage. Nous avons visité, en dehors de la ville, la plantation Whitney, qui est connue pour être une des plantations qui se concentre le plus sur la vie des esclaves sur une plantation. Cette plantation est un peu unique dans la région. La maison principale n’est clairement pas la plus luxueuse ni la plus grande de la région, et ce parce que les propriétaires – une famille d’origine allemande – ne vivait pas sur la plantation comme c’était le cas pour la plupart des propriétaires terriens à l’époque mais vivait en centre-ville. La plantation Whitney était une plantation de canne à sucre, nous avons donc appris comment se passait la récolte et la transformation de la canne à sucre toujours en se concentrant sur ce que cela impliquait pour les esclaves comme la dureté des travaux, et le taux de mortalité parmi les esclave à la saison des récoltes… Les châtiments, les dangers du travail, l’épuisement, tous ces aspects de ce qu’a été l’esclavage ne nous étaient bien entendu pas inconnu, mais, de mon point de vue, ils sont toujours bons à rappeler et à ne pas édulcorer pour que personne ne puisse s’habituer et ne puisse oublier l’horreur qu’a été l’esclavage.

Le reste de notre séjour à la Nouvelle Orléans s’est déroulé entre le Vieux Carré, le City Park où la nuit tombée pour les fêtes les chênes centenaires sont illuminés, les rives du Mississippi et le Art District, profitant d’un petit-déjeuner (pain au chocolat <3) au Croissant d’Or ou à grignoter des Beignets au Café du Monde ou au Café Beignet, à apprécier le street art et la musique présents partout dans la ville, tout en profitant du soleil qui avait enfin pointé le bout de son nez tout en observant l’architecture de la ville.

Et enfin, notre séjour s’est terminé avec les célébrations de la nouvelle année. Le 31 décembre il y a une grande parade avec une multitude de fanfares venant de la région mais aussi des fanfares invitées, et avec des chars. Pendant cette parade mais également depuis les balcons de Bourbon Street, des gens nous lançaient des colliers et le but est d’en récolter le plus possible et de les porter pour fêter la nouvelle année, un peu comme pendant le Carnaval. Pendant la soirée du 31, nous sommes allées au Fritzel’s European Jazz Club sur Bourbon street, qu’une amie m’avait recommandé. Nous sommes restées pour un set et avons vraiment apprécié l’atmosphère du lieu. C’est un petit club exigu mais chaleureux que j’ai beaucoup aimé. Nous avons fini la soirée et l’année à profiter du compte à rebours, avec le rituel de la « chute » de la Fleur de Lys, et les feux d’artifices au dessus du Mississippi. Ce réveillon était la fin parfaite de notre séjour festif en Louisiane.

Nouvelle Orléans, tu m’as charmée et j’espère bien te revoir un jour !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s