JR

A Generous street artist

People who know me know that it is difficult to “drag” me in a museum. I am not really receptive to sculptures or paintings, and am not really touched by most of the things I could see from modern art. But why do I write a cultural blog you could ask. Simply because we cannot all be touched by the same things, and I am more receptive to photography, movies, theater and music particularly. 

I am most sensitive to photographs and what they can express. A look or an instant captured can deeply move me. And, if I can name Henri Cartier-Bresson or Steve McCurry in the list of photographers I admire the most, today I will tell you about an artist who uses photography as a starting point of his exceptional works of art: JR.

I think I first heard of JR when he managed to make the Louvre’s Pyramid disappear in 2016 in Paris, by doing a massive collage on the pyramid with pictures of the Louvre’s building. By playing with anamorphosis, you really got the impression that the pyramid did not exist anymore as you could “see through” it. I, unfortunately, could not see it for myself, but on the pictures I saw the illusion was perfect. 

For the readers from Paris, it is also him who put faces all over the Pantheon’s dome in Paris during its renovation. It is actually JR’s signature move: putting faces, gazes in the middle of cities, as to put more humanity in the center of big cities. 

Since then, I was lucky enough, last year, to discover his Momentum expo at the Maison Européenne de la Photographie in Paris, where I was able to measure the extent of this extraordinary street artist’s talent and projects. 

Indeed, JR is above everything else a street artist, who stumbled across a camera one day in Paris subway. It was then that he started to express himself by pasting his photographs in Paris and in other big cities in Europe.

Since then, his colossal works of art have been seen all around the world: for Rio’s Olympic games, athletes way less famous than Usain bolt were honored thanks to him, his projects “Wrinkles in the city” and “Women are heroes” where anonymous people’s portraits were displayed on cities’ walls, ruins or industrial buildings.

Wrinkles in the City – From JR’s book Can Art Change the World ?

JR also gain worldwide recognition for his movie that he co-directed with Agnès Varda Faces Places which I highly recommend. This road trip movie across France with JR’s photo booth truck is an opportunity for the two artists to bring out and values the stories of anonymous people in the heart of their village or their place of work. 

What I like a lot about JR is that not only his gigantic works of art are beautiful and impressive, but they are fed by an incredible altruism.

I invite you to take a look at his Instagram account to see his most recent projects. I saw on there recently one of his intervention in a high security prison in California with inmates. He discussed with them, photographed them and did a huge pasting in the prison’s courtyard with their pictures and this pasting was made in collaboration with the inmates who were able to share their stories. 

One of JR’s latest news – after the biggest pasting ever made in Paris for the 30 year anniversary of the Louvre’s Pyramid earlier this year – is that as part of the collective Kourtrajmé he created with amongst others Ladj Ly – director of the movie Les Misérables, awarded in Cannes this year –  and Mathieu Kassovitz, he is going to teach photography classes for free to people who would normally not have access to artistic courses. 

It is because of his being open to the world, his actions turned towards others, and especially people often excluded from cultural mundane events, and of course because of the quality and the beauty of his work that I genuinely like this artist. I highly recommend you look into his work, why not using his work collection book “Can Art change the world?” 


Les gens qui me connaissent savent qu’il est difficile de me “trainer” dans un musée. Je ne suis pas très réceptive à la sculpture ou à la peinture, je suis relativement hermétique à beaucoup de choses que j’ai pu voir de l’art moderne. Mais pourquoi me direz vous cette personne tient-elle un blog culturel ? Et bien tout simplement car on ne peut pas tous être sensibles aux mêmes choses, et en ce qui me concerne je suis tout simplement  sensible et réceptive à d’autres formes d’art, telles que la photographie, le cinéma, le théâtre et la musique particulièrement.

Je suis particulièrement sensible à la photographie et à ce qu’elle peut exprimer. Un regard ou un instant capté peut me bouleverser. Et, si je peux vous citer Henri Cartier-Bresson ou encore Steve McCurry dans la liste des photographes que j’admire le plus, je vais aujourd’hui vous parler d’un artiste qui utilise la photographie comme point de départ d’oeuvres phénoménales: JR. 

Je crois que j’ai vraiment entendu parler de JR pour la première fois lorsque celui-ci a réussi à faire “disparaître” la Pyramide du Louvre en 2016, en collant des photos du palais du Louvre dessus. Avec un jeu d’anamorphose, cela donnait l’impression que la pyramide n’existait pas puisqu’on pouvait “voir à travers”. Je n’avais malheureusement pas pu voir cette oeuvre de mes propres yeux mais l’illusion était parfaite. 

Pour les parisiens, c’est aussi lui qui avait habillé de visage la coupole du Panthéon pendant les travaux de rénovation du bâtiment. C’est d’ailleurs la signature de JR: mettre des visages, des regards au milieu des villes, comme pour remettre l’humain au centre de ces grandes cités. 

Depuis j’ai eu la chance de découvrir l’an dernier son exposition Momentum à la Maison Européenne de la Photographie à Paris où j’ai pu mesurer l’étendue du talent et des projets de ce street artist hors norme.

En effet JR est avant tout un street artist, tombé par hasard sur un appareil photo un jour dans le métro parisien. C’est à ce moment là qu’il a commencé à s’exprimer en collant ses clichés dans Paris puis dans d’autres grandes villes d’Europe. 

Women Are Heroes – From JR’s book Can Art Change The World ?

Depuis ses oeuvres colossales ont fait le tour du monde: lors des JO de Rio des athlètes moins “bankable” qu’Usain Bolt ont été mis à l’honneur, lors de ses expositions “Wrinkles in the city” ou “Women are heroes” où des portraits géants d’anonymes ont recouvert des villes, des ruines, des bâtiments industriels.

JR a fait le tour du monde en 2016 avec le film co-réalisé avec Agnès Varda Visages Villagesque je vous conseille fortement. Ce road trip à travers la France avec le camion photomaton de JR est l’occasion pour les deux artistes de valoriser des anonymes au coeur de leur village ou sur leur lieu de travail. 

Ce que j’apprécie énormément avec JR c’est non seulement que ces oeuvres gigantesques sont sublimes, impressionnantes mais qu’elles se nourrissent d’un altruisme dingue. 

Je vous invite à jeter un oeil à son compte Instagram pour voir ses projets plus récents. J’y ai récemment vu une de ses interventions dans une prison haute sécurité en Californie auprès de détenus. Il a échangé avec eux, les a pris en photos et a réalisé un collage gigantesque dans la cour de cette prison auquel les détenus ont participé et ont pu partager leurs histoires.

Une des dernières actus de JR – après le plus grand collage jamais réalisé pour les 30 ans de la pyramide du Louvre plus tôt dans l’année – est que dans le cadre du collectif Kourtrajmé formé avec entre autre Ladj Ly – réalisateur du film Les Misérables, primé cette année à Cannes et en salle en France le 20 novembre prochain – et Mathieu Kassovitz, il va donner des cours gratuits de photographie à des personnes qui n’auraient normalement pas pu avoir accès à des formations artistiques. 

C’est pour cette ouverture au monde, ces actions tournées vers les autres et en particulier les personnes souvent laissées de côté par le monde de la culture, et bien évidemment pour la qualité et la beauté de ses oeuvres que j’apprécie cet artiste. Je vous conseille fortement de découvrir son oeuvre, pourquoi pas à l’aide de son recueil “L’Art peut-il changer monde?” 

Publié dans Art

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s